Perdue et retrouvée

103668866

Auteur : Cat Clarke

Editeur : Robert Laffont

Collection : R

Genre : drame

Parution : 2015

Pages : 402

Essayez d’imaginer :
Une enfant kidnappée. Une famille déchirée.
Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux.
Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie.
Et voilà que l’enfant, devenue adulte, revient à la maison…
C’est là que l’histoire commence. Et si la fin du cauchemar n’était que le début d’un autre ?

C’est la première fois que je lis du Cat Clarke. J’étais très curieuse de lire cette auteure qui fait tant parler d’elle et de ses livres marquants. J’ai commencé par son dernier car j’ai eu la chance de tomber dessus en boutique d’occasion.

Le résumé me tentait beaucoup, j’aime beaucoup ce genre de lecture un peu choquante et j’avais hâte de me plonger dedans. Ce roman se lit très très vite. L’histoire a un petit côté addictif qui nous donne toujours envie de savoir la suite même si il ne se passe pas grand chose.

Le roman est narrée par Faith, une jeune fille dont la grande sœur s’est fait  enlevée il y a 13 ans de cela. A l’époque Faith avait 4 ans et sa sœur Laurel 6. La famille a déménagé après ce tragique évènement. La mère n’a jamais vraiment fait son deuil et est dépressive, le père a refait sa vie avec un homme et Faith vit dans l’ombre de sa sœur disparue depuis toujours. Un jour, comme par miracle, Laurel est retrouvée dans le jardin de leur ancienne maison. C’est le bonheur total pour les parents de Faith. Mais pour la jeune fille, c’est différent : cette situation l’angoisse et la rend nerveuse. Comment vivre du jour au lendemain avec une sœur qu’elle n’a jamais connue?

Je me suis tout de suite attachée à l’héroïne. J’ai aimé que le roman soit narrée par elle car son point de vue permet de nuancer cet évènement qui relève du miracle pour tout le monde. Oui l’enfant disparue est revenue. Mais peut-on être complètement heureux? Faith sait qu’elle doit être content du retour de sa sœur, mais la situation est vraiment bizarre pour elle. Elle va devoir apprendre à vivre avec une sœur qui a été éduqué par un psychopathe qui l’a torturé pendant des années… Forcément, l’état psychologique de Laurel est instable. On se surprend à avoir peur des réactions de Laurel. Faith doit prendre beaucoup de pincettes avec elle pour ne pas être indélicate.

Tout le long du roman on ressent un certain malaise face à cette nouvelle sœur. On sent que quelque chose est louche. La première question est : pourquoi son ravisseur l’a t-il rendu? C’est un comportement peu courant.

Évidemment les médias s’emparent de l’évènement pour projeter en avant le retour de l’enfant miracle. Laurel devient une célébrité mettant encore plus dans l’ombre sa petite sœur. Et comme l’héroïne on se surprend à haïr Laurel pour ensuite culpabiliser. Parce qu’elle a vécue des choses affreuses, doit-on pour autant tout laisser passer? Le roman traite beaucoup de ce thème. Doit on tout céder à une victime à cause de son statut?

J’ai trouvé au final le thème très bien abordée même si le roman a quelques longueurs. Au final l’histoire n’avance pas vraiment, il ne se passe pratiquement rien. Tout est vraiment centré sur Faith et ses sentiments contradictoires envers Laurel. J’ai trouvé que l’auteure prenait trop son temps sur les interviews ou sur l’émission à laquelle participent la famille. Ces passages là ne sont pas spécialement intéressants et au final n’avancent en rien l’histoire. De plus l’intrigue annoncée dans le résumé arrive seulement dans les dernières pages. Le dénouement n’est pas une surprise, on s’en doute dès les premières pages et c’est un peu dommage. Ça ne m’a pas empêché néanmoins d’être touchée par le final qui est quand même marquant et émouvant.

En bref, Perdue et retrouvée est une bonne lecture, avec un thème dur et bien abordé mais ne réservant aucune surprise pour son lecteur.

7/10

Publicités

5 réflexions sur “Perdue et retrouvée

    1. Après je ne pourrais pas vraiment te conseiller car je n’ai lu que celui là et j’ai lu des critiques qui disaient que ce n’était pas son meilleur. Apparemment A kiss in the dark est très bon ! Je pense que je me le procurerais celui là !
      Ah je ne savais pas que Cat Clarke venait à Montreuil ! Si j’ai le temps j’essaierais peut être d’avoir une dédicace 🙂 (mais bon j’ai déjà tellement d’autres auteurs que je veux voir)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s