Les brumes de Grandville, tome 1 : Monotropa Uniflora

CVT_Les-Brumes-de-Granville-T1-Monotropa-Uniflora_9447

Auteur : Gwendoline Finaz de Villaine

Éditeur : B. Éditions

Genre : Fantastique, Romance

Parution : 2014

Pages : 373

1919. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Apollonie devient professeur de musique. Belle, libre et déterminée, la jeune orpheline découvre la vie au château de Grandville. Elle ne tarde pas à faire la connaissance du fils de la Comtesse, le magnétique et mystérieux Hector, dont la beauté n’a d’égale que le cynisme.

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de lire ce roman qui m’attirait beaucoup avec sa jolie couverture et son résumé qui ne pouvait que m’enchanter: 1919, un château, une jeune femme, un fantôme… toute la formule est là pour que je me jette dessus !

Dans ce premier tome, nous suivons Apollonie, qui est une jeune femme orpheline sortie du couvent d’où elle a été élevée. Elle est employée en tant que professeure de musique au domaine de Grandville où sa tante même est employée. Apollonie va donner des cours aux filles de la Comtesse. Mais tout le monde au château ne vit que dans l’impatience : le fils prodige partit à la guerre revient.  Mais dès sa première nuit, Apollonie est visitée par un fantôme dont la voix rauque et sombre l’envoute. Il va lui confier un étonnant secret…

Je dois avouer que dès les premiers chapitres, j’étais un peu mitigée : l’histoire me semblait relativement banale, les révélations pas très surprenantes et l’histoire d’amour convenue. Mais je me suis forcée à entrer dans l’histoire et à partir de là la magie a opéré. J’ai été accro à l’histoire et j’ai lu la deuxième moitié d’une traite. Même si l’histoire n’est pas des plus originale, l’écriture de l’auteure me donnait envie de toujours continuer. La période des Années Folles est très bien retranscrite, notamment dans les descriptions des robes que portent les femmes ou encore dans cet état d’esprit d’après guerre.

J’ai adoré parcourir le château de long en large avec Apollonie et découvrir les pièces toutes différentes. J’ai aussi adoré le fait que l’on passe beaucoup de temps en compagnie des domestiques et voir ainsi comment est réglé leur quotidien! Apollonie va rencontrer des personnes attachantes et se lier d’amitié notamment avec une femme de chambre au caractère prononcé.

Quand au fantôme, et bien je l’ai adoré ! Je ne peux pas en parler vraiment sans spoiler l’histoire mais j’avoue avoir été, tout comme Apollonie, séduite par ses apparitions et sa belle voix ! L’histoire d’amour qui se développe entre eux est toute mignonne ! Et chacune de ses apparitions, même si elles sont peu nombreuses sont vraiment appréciables. J’aurais tellement aimé que ce roman soit un roman pour jeunes adultes plutôt que pour adolescents, car au final même si l’histoire d’amour est géniale, elle est vraiment axée pour un public de 14/15 ans, alors que les héros ont en moyenne 20 ans. Un peu plus de maturité dans l’histoire d’amour n’aurait pas été de refus, car au final ça reste assez léger et mignon. Mais néanmoins je l’ai beaucoup apprécié !

Quand à la fin, j’ai beaucoup aimé les derniers chapitres : on a affaire à de l’action et à des révélations qui donnent du piquant à l’histoire. L’auteure conclue ce premier tome en nous laissant sur notre faim, et je n’ai qu’une chose à dire : à quand la suite??

En bref, une très bonne lecture, qui même si elle ne laisse pas de surprise, divertie et immerge dans son histoire grâce aux personnages et à l’ambiance du début des années 20 !

7/10

Publicités

11 réflexions sur “Les brumes de Grandville, tome 1 : Monotropa Uniflora

  1. Et bien… j’ai déjà vu passé ce livre plusieurs fois, sans lire le résume ou autre…. Je suis heureuse d »avoir lu ta chronique car je dois avouer qu’elle donne vraiment envie !

    Je crois que ma wishlist s’allonge… (ça n’en finira donc jamais ? :p)

    Aimé par 1 personne

    1. Si jamais tu te le procures j’espère que tu aimeras 🙂 C’est très convenu comme histoire mais je me suis laissée prendre et j’ai beaucoup aimé au final ! 😀

      Haha c’est ça le défaut de lire les chroniques des autres :p ça fait mal aux wishlist hahaha !

      Aimé par 1 personne

        1. Oui voilà ! 😀 mais faut dire que j’adore les Années Folles donc ça contribue beaucoup à me faire aimer ce roman haha ! C’est comme l’époque Victorienne, je suis faiiible quand les histoires s’y passent xD

          C’est clair ! xD

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s