Felicity Atcock, tome 1 : Les anges mordent aussi

felicity-atcock,-tome-1---les-anges-mordent-aussi-377543-250-400

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : Rebelle, J’ai lu pour l’édition poche

Genre : Bit-lit

Parution : 2011

Pages : 317

« Je n’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »

Quelle malchanceuse cette Felicity ! En plus d’être la seule à connaitre l’existence des vampires, elle se retrouve embarquée dans une histoire d’anges, démons et vampires et harcelée justement par certains d’entre eux : en particulier deux bellâtres d’1m90 qui se battent pour coucher être avec elle. Mais qu’importe, ils sont tellement beaux musclés et performants sexuellement que ce n’est pas grave si ceux-ci abusent d’elle constamment !

Et oui, vu le résumé nous nous retrouvons avec une saga Bit-lit reprenant tous les codes de ce style littéraire, et hélas, reprenant tous les MAUVAIS codes. Je précise que j’aime beaucoup la Bit-lit, j’ai d’ailleurs lu dans le même genre tous les tomes de la saga Trueblood avec lesquels j’avais beaucoup pris de plaisir à suivre l’héroïne. Mais dans Felicity Atcock, j’ai été dérangée tout au long de ma lecture. Tout d’abord par l’héroïne justement: Felicity est ce genre de femme qui se dit caractérielle avec de la volonté (même si celle-ci admet aussi être une bonne poire). Moi je n’ai vu en elle qu’une nymphomane pas très fut-fut qui ne s’intéresse qu’à la taille du sexe de son entourage masculin, et pourtant celle ci nous précise au début du livre qu’elle ne couche pas avec n’importe qui non mais ! Et c’est pour ça que dès les dix premières pages notre chère Felicity se réveille dans la chambre d’un hôtel après avoir couché avec un parfait inconnu…

Ah oui, je dois peut être préciser que ce roman ne parle que de sexe. Il n y a pas beaucoup de scènes, mais les pensées de Felicity ne sont axées que sur ça. Et les autres personnages ne sont pas mieux : entre Terrence, le flic qui dès leur première rencontre lui roule un beau patin sans son consentement et lui lance des phrases vulgaires très explicites (moi honnêtement je ne voyais en lui qu’un psychopathe pervers), et Stan le démon qui ne fait que lui répéter qu’il compte bien la mettre dans son lit… Autant vous dire que les relations entre les personnages ne sont pas très développées. A part les parties de jambes en l’air, ils ne connaissent rien les uns des autres. En tout cas ça ne dérange pas notre héroïne qui passe son temps à nous donner les détails de sa petite culotte qu’elle « mouille » tout le temps. (oui oui, nous avons droit à ce genre de détails tout le long du livre, classe !)

Sinon pour parler de l’intrigue du livre, l’histoire tourne autours des découvertes de plusieurs cadavres entièrement vidés de leur sang. Et tout ces cadavres là disparaissent de la morgue pour à chaque fois se retrouver dans le jardin de notre héroïne, ceux-ci étant devenu des vampires. L’histoire n’a rien d’incroyable si ce n’est que nous avons des anges et des démons en plus des vampires ce qui change un peu des sagas de Bit-lit ordinaires. Sinon l’écriture de Sophie Jomain est addictive, fluide et fait donc que le roman se lit d’une traite. Il y a un petit côté accrocheur qui fait que l’on lit le roman jusqu’au bout tout de même. Il y a beaucoup d’humour et les personnages ont quelques réparties rigolotes qui font sourire. Sans ça j’aurais abandonné ma lecture je pense.

Vous l’avez compris, je n’ai vraiment pas aimé ce premier tome, c’est une totale déception pour ma part ! J’ai vu beaucoup d’avis positif sur cette saga mais avec moi ça ne l’a pas fais du tout. Peut être suis-je complètement passée au dessus de cette histoire? Mais les héroïnes qui ne voient pas le problème de se faire violer tant que leur partenaire a un énorme engin et est sexy…moi ça me gène beaucoup. Je testerais tout de même le deuxième tome qui est dans ma PAL, et peut être aurais-je une révélation avec la suite? :/

4/10

Publicités

18 réflexions sur “Felicity Atcock, tome 1 : Les anges mordent aussi

  1. Je découvre ton blog et je vois que nous avons quelques goûts en commun 🙂 D’ailleurs merci pour ton avis, ce livre fait partie de ceux que j’hésitais à commencer !
    Je m’abonne de ce pas , en espérant découvrir d’autres de tes chroniques !
    Bonne continuation !

    Aimé par 1 personne

  2. Désolée, j’ai eut un soucis, l’ordi à ma mère n’a pas envie de m’enregistrer –‘
    Donc moi, comme t’a dit Lucille, j’ai adoré cette saga. Comme quoi, les goûts et les couleurs… J’adore constater ces différences ! Après, j’ai la version double de chez France Loisirs, avec deux volumes en un. Alors peut-être que cela joue… Je ne sais pas. En tout cas, merci pour ton avis ^^ Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Pas de soucis ! 😀
      Oui heureusement qu’on aime pas tous les mêmes choses, la diversité est très intéressante ! 🙂
      Bah enfaite je pense que si j’ai si peu aimé c’est parce que je m’attendais à complètement autre chose ^^ Je peux pas dire à quoi je m’attendais mais pas vraiment à ça ! Mais peut être qu’à la lecture du tome 2 mon avis changera, qui sait 😉
      Bisous ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Et ben en effet ça n’a pas l’air terrible…

    C’est drôle car la chronique de Maureen m’avait laissé un bon souvenir mais pour le coup la tienne me refroidit, je n’aime pas les héroïnes de ce genre et que l’histoire ne traite que de ça x.x

    Aimé par 1 personne

    1. Après tout dépend les gouts et les attentes des personnes :/ Moi j’ai vraiment du mal lorsque l’érotisme est trop présent dans les romans, je trouve que ça gâche l’intrigue et que souvent les scènes sont injustifiées ! Surtout que pour le coup dans cette série là je trouve que les scènes ne sont même pas « excitantes », c’est juste vulgaire et impulsif (genre le mec est entrain de prendre le café avec elle dans sa cuisine, et il lui fait « j’ai envie de toi maintenant » et hop ils le font comme ça d’un coup sur la table xD) ça fait vraiment film porno pour le coup haha !

      Aimé par 1 personne

      1. Ah oui je vois le genre… je n’aime pas vraiment ça non plus :/ je n’ai rien contre l’érotisme ça ajoute parfois un quelque chose au roman mais si il est comme ça mouais non… c’est comme cinquantes nuances de grey a force je sauter les passages où ils se sautaient dessus tellement ça me gonflait xD

        Aimé par 1 personne

  4. J’ai failli l’acheter l’autre jour, et heureusement que non ! Les quelques avis que j’avais lu au sujet de ce roman ne laissait pas sous-entendre une telle importance du sexe.
    Peut-être que je le lirai quand même un jour, mais du coup, j’ai d’autres priorités 😉
    Merci pour ton retour !

    Aimé par 1 personne

    1. J’avais déjà eu l’occasion de lire des critiques disant que le sexe était trop présent, mais ayant déjà lu des livres du genre je pensais que ça irais et je ne m’attendais pas à ce que effectivement tout tourne autours de ça :/ Le moindre dialogue ou la moindre pensée est orientée vers le sexe et je trouve ça vraiment dommage car j’aurais pu aimer si c’était un chouia moins vulgaire… Après ça reste assez sympathique à lire dans l’ensemble mais c’est pas la saga bit-lit du siècle 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s