Frictional Games

Hello tout le monde ! 🙂

Aujourd’hui je reviens avec un article un peu spécial car il ne s’agit pas d’une chronique de livre, mais d’un long article sur un des mes studios de jeux vidéos chouchou : Frictional Games.

Frictional_Games

Ceux qui me suivent régulièrement savent que j’aime énormément les jeux vidéos et plus en particulier les jeux d’aventures et d’horreur. Effectivement, ce n’est pas un secret que je suis une énorme fan et admiratrice de la franchise Bioshock, jeux vidéos horrifiques mêlant steampunk, mystère et aventure (je ferais prochainement un article dessus). Mais il se trouve que récemment, j’ai franchi le pas de m’attaquer à des jeux vidéos beaucoup plus effrayants et traumatisants.

Frictional Games est un petit studio suédois de développement de jeux vidéos indépendant. Et on ne peut pas faire plus petit étant donné qu’à la base le studio n’était dirigé que par deux membres : Thomas Grip et Jens Nilsson !

Le studio est à l’origine de trois titres : Penumbra (2007), Amnesia (2010) et Soma (2015), les deux premiers ayant eu des suites. Et autant vous dire que ces jeux sont des tueries (sans mauvais jeux de mots). Moi qui voulais de l’horreur j’ai été vraiment servie. Mais rassurez vous, ces jeux là ne se résument pas à du gore ou du simple jump-scare. Chaque jeu propose une histoire dans un univers original avec un scénario surprenant et passionnant. Le game-play est aussi très agréable dans chacun des jeux : on interagi avec l’environnement en cliquant sur ses éléments et en reproduisant les gestes (ouvrir une porte, fermer un tiroir) avec la souris. Cette manière d’interagir avec l’environnement donne lieu à des énigmes et des puzzles vraiment plaisants à résoudre.

On en vient maintenant au point fort de ce studio: les mécanismes utilisés pour faire peur. Les mecs de chez Frictional Games sont vraiment très très forts car ils ont tout compris là dessus. Tout d’abord, dans chacun des jeux, le personnage est faible. Il n y a pas d’arme. Pas de fusil, pas de pistolet, même pas de bâton ou de cailloux. Rien, nada, que dalle ! Ce qui signifie que le seul moyen de se défendre et de survivre face à un monstre, et bien c’est de fuir ou de se cacher ! Et autant vous dire que ça rend les jeux cent fois plus flippants. Pas besoin de jump-scare pour faire peur dans ces cas là ! On se sent traqué, épié, et tellement faible ! Sans compter sur la respiration du personnage qui s’accélère ou encore sa vue qui se brouille au mauvais moment…

Allez, c’est parti pour vous parler de ces fameux jeux qui m’ont fait ressentir la peur comme jamais auparavant !

Penumbra : Black Plague

pebppc0f

Penumbra : Black Plague est le deuxième épisode de la trilogie Penumbra. Je ne vais pas vous parler du premier épisode car je ne l’ai tout simplement pas fait, le deuxième se suffisant à lui même et étant beaucoup plus abouti que son prédécesseur.

Dans ce jeu nous incarnons Philipp qui se réveille prisonnier dans un complexe souterrain désertique où ont eu lieu des expériences scientifiques . A la recherche de son père, Philipp va devoir être prudent et éviter les créatures infectées qui le cherchent sans relâche. Ce jeu là est le moins effrayant des trois titres proposés par le studio, mais il n’empêche pas que par moment j’ai failli me faire pipi dessus. Littéralement. Si visuellement le jeu n’est pas magnifique, cela ne dérange pas car les graphismes se suffisent à eux même et nous plongent dans cette ambiance froide et glauque d’un laboratoire scientifique au Groenland infecté par des sortes de zombies. Les bureaux pour se cacher n’ont jamais autant été mes meilleurs amis ! Voici une image qui résume assez bien l’ensemble du jeu 😉 !

standard_32_infected3
Charmant petit infecté !

 

Amnesia : The dark descent

t1875Ooh la jolie petite rose baignée de lumière! Jeu sur la belle et la bête? Ne vous fiez pas à la jolie couverture poétique utilisée pour Amnesia car ce jeu est le jeu vidéo le plus flippant que j’ai jamais fais.

Préparez vous à changer de couches régulièrement et à pleurer toutes les larmes de votre corps de peur ! Car lorsque l’on passe la plus grande partie de son temps à se construire des abris potentiels avec des caisses au cas où un monstre arriverait, ou encore à s’établir à tout va des plans B de fuite, alors on commence à se dire que ce jeu fait un peu peur quand même… Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai fais arpenter à mon personnage les niveaux à genoux dans le noir total de peur de faire du bruit avec ses pas et d’attirer une créature, ou encore à rester enfermé dans un placard plus de dix minutes de peur de remettre un pied dans la pièce …

Dans Amnesia, on incarne Daniel qui, après avoir avalé un élixir rendant amnésique, se réveille dans un gigantesque château prussien tout seul. Une note écrit par lui même avant son amnésie lui explique qu’il doit retrouver le propriétaire du château pour le tuer, tout en faisant attention car une ombre le suit de très près…

amnesia_the_dark_descent_7
Château peu accueillant mais néanmoins magnifique

La peur dans Amnesia est incroyablement bien retranscrite. Le personnage possède une barre de santé mental, c’est à dire que s’il reste trop longtemps dans le noir, notre petit Daniel va avoir les dents qui claquent, la vision qui se brouille et la respiration saccadée. Si vous ne vous mettez pas sous une lumière dans les minutes qui suivent, il pourra même tomber dans les pommes!  Pas très pratique quand une créature vous cherche dans le coin et que les 3/4 des pièces dans le château sont plongées dans le noir …

games-imagepages-artistic-wallpaper-art-concept-images-amnesia-study
L’extérieur du château n’est pas beaucoup plus avenant que l’intérieur…

On déambule donc dans cet immense château gothique baigné dans une ambiance très lovecraftienne (d’ailleurs le jeu s’inspire d’une nouvelle de Lovecraft, Je suis d’ailleurs) à repérer les placards qui serviront de cachette si une créature commence à grogner dans la pièce d’à côté… Véritable expérience horrifique, Amnesia vaut vraiment le détour pour ceux et celles qui cherchent à vivre des moments de peur extrêmement intenses.

amnesia-pc_11
AAAAAAAHXBCERYOOYTYFU !!!!

 

Soma

1443024652-3908-jaquette-avantSoma est le dernier jeu sorti du studio. Si Amnesia jouait surtout sur l’ambiance et la peur, dans Soma, le jeu nous transporte grâce à son scénario passionnant et  émouvant ainsi que sur les thématiques abordées qui amènent le joueur à réfléchir.

Nous incarnons Simon, qui à la suite d’un grave accident de voiture et atteint de liaisons cérébrales, accepte d’être le cobaye d’une nouvelle médecine. Une fois au laboratoire, un accident inexplicable fait que Simon se réveille dans un étrange lieu, plongé au fin fond de l’océan. Explorant les fonds marins, Simon va faire la rencontre d’étranges créatures…

Autant vous préciser que ce jeu est une véritable claque ! Magnifique visuellement, l’histoire est passionnante et terriblement intelligente. Abordant le thème du transhumanisme, on en arrive à se poser la question : qu’est ce que c’est qu’être humain? Plusieurs jours après l’avoir fini, je me prend encore à repenser à l’histoire et à l’impacte qu’elle a eu sur moi.

21462715676_ef895d4058_b
Entre Bioshock et Alien, Soma a réussi à créer son propre univers

Alternant avec des séquences ultra flippantes (et oui ça reste tout de même un jeu d’horreur), nous découvrons en même temps que Simon l’endroit dans lequel il se trouve et pourquoi il est là. Les lumières sont magnifiques, les musiques aussi, et le scénario pfiiiut ! J’ai été émue par cette histoire mais aussi bouleversée. Ce jeu n’a pas à rougir face aux plus grands films de science-fiction.

821237-soma

Frictional Games ont vraiment fait fort avec Soma. J’aimerais en dire plus sur l’histoire mais je préfère éviter car l’intérêt de ce jeu réside vraiment dans la découverte de l’univers dans lequel évolue le personnage. Dans tous les cas, je peux vous affirmer que ce jeu ne peut pas laisser de marbre, rien que pour l’histoire qui est très touchante mais aussi les séquences horrifiques qui sont parfaitement amenées et expliquées. Un sans faute pour ma part !

Je vais m’arrêter là même si je pourrais en ajouter tellement plus sur ce jeu et même sur Frictional Games en général ! Dans tous les cas ce studio est vraiment à découvrir pour les amateurs d’horreur et plus en particulier de survival horror. Chaque jeu Frictional Games a son propre univers et sa propre histoire, et ce fut un énorme plaisir pour moi de découvrir chacun d’entre eux (mais aussi un traumatisme faut bien l’avouer haha).

J’espère que cet article qui change un peu de mes habitudes vous aura plu ! Sur ce, bon jeu !

tumblr_no8yvz8d9c1rvhqlvo4_500

 

Publicités

20 réflexions sur “Frictional Games

  1. Excellent ma p’tite Eléonore ! Amnesia et dernièrement Soma sont des monuments du survival horror, deux jeux auxquels je n’ai pas eu le courage de jouer car je ne suis qu’une vulgaire poule mouillée. Vu comme tu le décris, Soma donne super envie et je comprends mieux pourquoi il a été à ce point adulé. Il y a de très bon jeux d’horreur qui sont sur le point de sortir, notamment Outlast II, Allison Road et Through the Woods, un autre jeu d’un studio scandinave.

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends, j’ai longtemps hésité avant de me lancer dans ces jeux là mais finalement j’ai été ultra accro à cette sensation de peur que l’on éprouve tout au long ! J’ai trouvé ça très addictif ^^
      Amnesia est vraiment le pire, c’est le plus malsain et flippant des trois. Il faudrait que tu essaies un jour Soma car il est vraiment fantastique ! Il fait parti de mon top jeux préférés ! Il a des moments bien flippants mais ils sont surmontables je pense contrairement à Amnesia où c’est vraiment chaud cacao xD

      Le premier Outlast, je l’ai sur steam mais je ne pense pas le faire un jour, il a l’air vraiment bien dégueu …
      Allison Road me tentait trop mais je viens de lire qu’il a été annulé 😦

      J'aime

      1. Je vois qu’Eric a déjà commenté cet article lol… Vraiment super, tu as une très bonne culture du jeu vidéo (c’est le cas de toutes les personnes qui aiment BioShock j’imagine ha ha). Je n’ai pas eu le bonheur (ou le malheur ?) de faire les deux autres mais SOMA, rien qu’en regardant la couverture du jeu, j’ai la trouille !!!! Des fois quand je me lève la nuit et que j’y pense, je me sens vraiment pas bien dis toi ! Mais ça m’arrive aussi après avoir regardé un film d’horreur bien flippant !!!

        Aimé par 1 personne

        1. Merci je dois ma culture à mon copain pour les jeux vidéos haha ! 😀
          Je ne te conseille pas Amnesia alors si tu as eu la trouille avec SOMA car il est 10 fois pire !! A chaque fin de partie de jeu j’en avais les mains qui tremblaient, donc pour te dire ! XD Et pourtant de base je ne suis pas une trouillarde ! ^^

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s