Night School

daugherty_night_school1Auteur : C.J Daugherty

Editeur : Robert Laffon

Collection : R

Genre : Romance, young adult

Parution : 2012

Pages : 465

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat au règlement quasi militaire. Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…

Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas.

Allie en est convaincue: ses camarades, ses professeurs, et peut-être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisir à qui se fier, et surtout qui aimer…

Quelle déception ! Autant ne pas faire durer le suspens et vous avouer tout de suite que je n’ai pas du tout aimé ce bouquin. Je suis désolée d’avance pour tout ceux et celles qui ont aimé, mais avec moi ça ne l’a absolument pas fait du tout !

Alors que les critiques pour cette saga sont pour la plupart élogieuses, je me suis dis en refermant ce premier tome : « Purée enfin débarrassée ». Le résumé de base me tentait plutôt bien car j’aime énormément les histoires se déroulant dans des écoles strictes, surtout que celle de Cimméria prend place au sein d’un vieux manoir. Ce roman aurait pu partir gagnant dès le départ. Mais si j’ai bien aimé les premiers chapitres, il y a eu malheureusement par la suite  beaucoup trop d’éléments qui m’ont fait soupirer et lever les yeux au ciel pendant ma lecture quand ce n’était pas hurler d’agacement.

Mais alors que ce livre est énervant ! Tout d’abord parlons de l’héroïne : Allie. Mais quelle cruche ! Cette jeune fille soi-disant en pleine crise de rébellion est juste tellement niaise et même débile ! On s’attend à ce qu’elle n’aime pas le côté strict de l’école et pourtant dès la première semaine Allie adore et se dit même « c’est strict, mais j’en avais besoin. » Mouais, on repassera pour l’adolescente présentée comme caractérielle… Ce qui m’a surtout énervé, c’est la mise en place de cet inévitable triangle amoureux pas crédible du tout… D’un côté le Sylvain trop gentil et trop parfait qui dès le premier jour drague Allie et deviens super pote avec elle, et de l’autre Carter, le froid et ténébreux bad boy au sombre passé que tout le monde déteste et qui passe son temps à envoyer balader l’héroïne. Mais je vous laisse deviner lequel sera finalement le « bon ».

Je crois que ce qui m’a fait le plus hurler dans ce roman c’est les idées que l’auteure transmet que je trouve terriblement maladroites et scandaleuses… Pour vous donner un exemple: A un moment Allie manque de se faire violer par un de ses deux « prétendants » lors d’une soirée un peu arrosée, mais ce « petit » accident est vite oublié et pardonné par Allie lorsque l’agresseur présente ses excuses et montre qu’il regrette… PARDON?? On est dans un roman pour adolescents, je pense que faire passer le message « il a voulu te violer, mais il s’excuse donc c’est normal de le pardonner ! » c’est un peu déplacé… Je n’en revenais pas. De même, avoir Allie qui passe son temps à surligner que mademoiselle tient bien l’alcool car elle a l’habitude de s’enfiler des bouteilles de cidre en entier… Euuuh… Déjà ça m’étonnerait que ce soit du cidre que les adolescents prennent pour se saouler (une vision un peu naïve de l’auteure), et même sans ça, c’est quoi le message à faire passer? Enfin bref.

Sinon pour parler du mystère entourant l’école et sa fameuse Night School réservée aux élèves surdoués, franchement j’ai trouvé ça sans surprise. Lorsque j’ai compris ce que c’ était vers la fin du bouquin (oui il faut se tartiner les 450 pages pour avoir un semblant de réponse), je me suis juste dis « tout ça pour ça? ». Je m’attendais à quelque chose de plus glauque et au final on se retrouve avec une explication vraiment bof. Je n’ai même pas envie de connaitre la suite donc pour l’intrigue principale du bouquin on repassera…

Je vais m’arrêter là même si j’ai encore beaucoup à dire sur ce bouquin mais dans tous les cas ce roman a été pour moi un calvaire à lire. C’est un énorme pavé introductif soporifique qui accumule les clichés (au final le vif du sujet est abordé seulement dans les derniers chapitres). Alors autant vous dire que pour la suite, ça sera sans moi !

nuage-eclair-n2

Publicités

15 réflexions sur “Night School

  1. Et ben punaise !
    J’adore tes chronique « coup de gueule » car tu n »y va pas par quatre chemins ! 😉

    Par contre… j’ai ce livre dans ma PAL et comme toi j’en avais vu que de beaux retours… mais depuis quelques temps un peu moins… j’avoue que ta chronique me donne pas du tout envie de le lire voire limite de m’en débarasser sans y jeter un oeil… ça a l’air d’être un concentré de ce que je déteste x_x

    Aimé par 2 people

    1. Haha merci ! Je prend trop de plaisir à les écrire en plus xD

      Ouais franchement je ne te le conseille pas… Ça a été une perte de temps à lire ça pour ma part xD surtout que c’est à suivre et qu’il y a 5 tomes !

      En tout cas je vais me débarrasser de mon exemplaire très prochainement xD

      Aimé par 1 personne

      1. Haha ça doit défouler j’imagine xD

        Oui je vois ça 😮 du coup je crois que je vais passer mon chemin et me débarasser du miens aussi car je rois que maintenant je le lirai plus jamais ^^’

        Aimé par 1 personne

  2. Haha, j’aime beaucoup ta chronique, qui ressort toutes les petites choses qui m’ont dérangées mais par dessus lesquelles je suis passée à cause de l’histoire en elle même. Je vais bientôt chroniquer le dernier. Mais je comprends qu’on puisse ne pas aimer. Et puis j’ai l’habitude de ne pas aimer ce que beaucoup ont adoré alors ta chronique m’a fait sourire.

    Aimé par 2 people

  3. X » » »D malgré le fait que j’ai aimé le tome un de Night school (que j’ai lu au lycée, c’est peut-être pour ça). Vu tout ce que tu dis, on ne peut que être d’accord. Personnellement, je ne me souviens quasiment de rien hormis le fait que la demoiselle s’adapte très vite et à l’époque déjà je m’étais dit que comme ado en pleine crise, on faisait mieux. On a l’impression que l’auteure a cherché une excuse pour justifier qu’Allie aille dans cette école… ouais, mais bon, on pouvait trouver mieux ! Encore une fois, pas de chichi avec Eléonore. J’ai adoré lire ta chronique, que j’attendais avec impatience, car j’avais l’impression de t’entendre pester comme si tu étais en face de moi. Il faudrait que je relise ce tome un histoire de voir si je suis toujours du même avis (pouahhh les triangles amoureux…). Bisous Miss !

    Aimé par 2 people

    1. J’ai peut être été un peu violente oui xD mais je le referme tout juste du coup je suis encore à chaud dans l’histoire haha !

      Enfaite je pense que si j’avais lu ce roman au lycée comme toi j’aurais bien aimé. Mais à notre âge, avec du recul (et le fait de lire de plus en plus de livres) les aberrations de ce genre me sautent aux yeux et j’ai du mal à passer outre ^^ !

      Enfaite la première moitié du bouquin est pas trop mal, y a une bonne ambiance, du mystère, j’ai assez bien aimé. Mais à partir de la soirée qui part en cacahuète (lorsqu’Allie manque de se faire violer enfaite), j’ai trouvé que ça partait n’importe comment. Et la cerise sur le gâteau : un passage où Allie se regarde dans le miroir et se dit : Oh mais je suis belle enfaite ! je comprends pourquoi Carter et Sylvain sont intéressés ! » -____- nan mais les chevilles démesurées quoi !

      Gros bisous ! 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, je pense que c’est trop tourné ado (et encore, on lit de la jeunesse jeunesse et on ne s’arrache jamais les cheveux comme tu l’as fait ici) pour nous. Mais du coup, c’est assez surprenant de voir le succès que rencontre cette série auprès de personnes qui ont notre âge… va savoir !
        Mouahahah, le coup du miroir. Vu comment tu le présentes, j’adore. C’est dommage, je ne m’en souviens plus ^^’
        Bisouuus !

        Aimé par 1 personne

        1. Mais oui quand tu prends la Passe-miroir qui est sensé être du jeunesse, l’histoire est très loin d’être clichée et surtout elle ne prend pas du tout les ado pour des c*ns.
          Oui je ne sais pas trop pourquoi cette série marche autant :/ Je pense que le marketing de cette saga mis en place tout autours (couvertures magnifiques et toujours mise en avant dans les librairies) y joue beaucoup!

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s