Gamer, tome 1 : Nouveau port

264Auteur : Pierre-Yves Villeneuve

Editeur : Kennes

Genre : Jeunesse

Parution : 2016

Pages : 305

Sur les serveurs de La ligue des mercenaires, les gamers la connaissent sous le nom de Stargrrrl, une soldate redoutable, une combattante aguerrie, une dangereuse tireuse d’élite dont il ne vaut mieux pas se retrouver dans la ligne de mire. Derrière ce visage se cache Laurianne, une jeune fille douée en maths et adepte de course à pied, qui partage le plus clair de son temps entre l’école et l’écran de son ordinateur. Son univers s’écroule le jour où son père lui annonce leur déménagement. À sa nouvelle école, tout ce qu’elle souhaite, c’est passer incognito, se fondre dans le décor, tel Arno Dorian. Peu de chance que ça arrive! Malgré tous ses efforts, Laurie n’arrive pas à garder sa langue dans sa poche et réussit le tour de force de se faire à la fois adopter par la gang des geeks et se mettre à dos la clique la plus influente de l’école. Autour d’elle, les coups les plus tordus s’enchaînent, lui faisant souhaiter de retourner près de Sam, son meilleur ami, avec qui elle ne compte plus les heures passées à jouer à La ligue, et le seul vraiment capable de lui faire oublier tous ses malheurs.


J’ai été au départ très attirée par le résumé, ayant rarement vu dans la littérature jeunesse un roman abordant le thème du jeu vidéo en ligne. Effectivement, les jeux vidéos en ligne sont souvent assez mal vu par l’opinion général et j’étais très contente qu’un auteur ai osé écrire une histoire dessus tout en les valorisant  ! Et oui les jeux vidéos (qu’ils soient en ligne ou non) ne sont pas abrutissants et peuvent être considérés comme une activité tout à fait normale au même titre que la lecture ou le visionnage de films !

Ce que j’ai beaucoup aimé c’est que l’auteur a encore plus brisé les codes en nous mettant non pas un garçon fan de jeux vidéos mais bien une jeune fille au centre de son roman ! Même les filles peuvent aimer les jeux vidéos et j’ai adoré que l’auteur fasse ce choix de personnage principal. Enfin !

Outre cet aspect original, ce premier tome est un roman jeunesse/adolescent tout ce qu’il y a de plus classique : nous suivons Laurianne une jeune adolescente de 14 ans qui se voit contraint par son père de déménager. Ils quittent la campagne pour aller à Montréal. Si Laurianne est très contrariée au départ, elle va finir par s’intégrer dans son nouveau lycée (ou collège, je ne me souviens plus) et se faire des amis pour le moins particuliers ! Effectivement, elle va devenir amie avec la bande de geeks de l’école. Nous allons donc suivre le quotidien de cette jeune fille et voir son adaptation à son nouvel environnement.

L’auteur se sert de la  bande d’amis de Laurianne pour remplir son roman de références et j’ai énormément aimé ça ! De la bande d’amis qui sont des Whovians (fan de doctor who) aux citations et références à Games of Thrones, l’auteur modernise et rend très crédible son roman ce qui m’a fait sourire à de nombreuses reprises.

Le roman est entrecoupé par les parties de gaming de Laurianne et ses amis et même si c’est la grande originalité de ce roman, j’avoue m’être assez ennuyée pendant. Au final les parties n’apportent pas grand chose à l’histoire et ne sont pas spécialement passionnantes à suivre. De même que la vie quotidienne de Laurianne au lycée qui est assez du déjà vu : la blonde peste qui va lui en faire voir de toutes les couleurs, les nouveaux sentiments que Laurianne va ressentir pour son meilleur ami alors que celui-ci est amoureux d’une autre, le père qui tente de gagner la complicité de sa fille… Rien de très original surtout que l’on sent venir les évènements de très loin.

Néanmoins j’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome que je recommande beaucoup aux jeunes adolescents car même si il y a quelques clichés, il a le mérite de tenter l’originalité en introduisant l’univers du jeu vidéo dans un roman.

7/10

Publicités

14 réflexions sur “Gamer, tome 1 : Nouveau port

  1. Oui nous le clamons haut et fort ma Éléonore, les filles aiment les jeux vidéoooooos et on kiff ça a moooort ! 😀

    Ça a l’air sympa comme roman malgré les petits défauts, on doit le lire rapidement et passer un bon petit moment ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Je reconnais que c’est original d’écrire un roman qui traite du sujet des jeux vidéos et en plus d’en faire une fille comme héroïne (c’est vrai, ça change!) mais à côté de ça, n’était moi-même pas très porté sur les jeux vidéo, je ne sais pas trop si j’accrocherais à l’histoire …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s