Foxcraft, tome 1 : les possédés

9782226324641-jAuteur : Inbali Iserles

Editeur : Albin Michel

Collection : Wiz

Genre : Jeunesse, fantastique

Parution : 2016

Pages : 222

Isla et Pirie sont deux renardeaux qui vivent en marge de la ville avec leur famille. Dans leur tanière, ils sont à l’abri des sans-fourrures qui les considérent comme des vermines. Mais un jour, alors qu’Isla cherche à rentrer chez elle, elle découvre que son terrier a pris feu. Sa famille a disparu et des renards inconnus rôdent dans les environs, poussant la jeune femelle à fuir en direction du monde froid et hostile des sans-fourrures. Seule, affamée et inquiète, Isla cherche sa famille, en vain. Alors qu’un énorme chien s’apprête à la dévorer, un renard nommé Siffrin la sauve in-extremis. Siffrin est lui aussi à la recherche du frère d’Isla. Il aurait un rôle important à jouer dans un conflit qui menace le monde des renards…


J’ai gagné ce livre grâce à la masse critique jeunesse organisée par Babelio et j’étais très contente à sa réception car ce livre est très beau. Regardez moi cette superbe couverture ! Les couleurs sont à couper le souffle !

Néanmoins, une belle couverture ne garanti pas forcément une bonne lecture et pour ma part ce livre a été une déception. Mais je tiens à souligner que ma déception vient surement du fait que pour moi ce livre est beaucoup trop jeunesse. J’ai beau lire de temps en temps du jeunesse et aimer ça, le problème de Foxcraft est que je trouve ce roman un peu trop naïf dans son style. Il est adapté pour un public vraiment très jeune et n’a pas un énorme intérêt pour les adultes.

Tout d’abord je me rends compte que j’ai du mal avec les romans dont les héros ne sont pas des humains mais des animaux. J’ai beaucoup de mal à me projeter dans l’histoire et à m’attacher à eux. Mais pour moi le principal problème dans ce roman, c’est dû au vocabulaire utilisé. Peut être est-ce un soucis de traduction, mais je trouvais très bizarre de lire un renard dire : « mes jambes » ou « mes bras » plutôt que « pattes »… Il y a pleins de petits détails comme ça qui m’ont gêné et empêché de me projeter réellement.

Le roman est très court et l’histoire enchaine les péripéties et les révélations sans réelle pause, ce qui fait que les personnages manquent de profondeur vu qu’à aucun moment le roman ne s’attarde sur leur personnalité.

Peut être que je l’aurais plus apprécié lorsque j’étais enfant, mais pour le coup je n’ai pas du tout adhéré à l’histoire et je me suis ennuyée. Le roman en soi n’est pas raté, mais il ne va pas au delà de la population qu’il vise : c’est à dire les enfants et c’est tout. Une très grosse déception !

5/10

Publicités

9 réflexions sur “Foxcraft, tome 1 : les possédés

  1. Oh dommage pour le côté trop jeunesse et les maladresses du type « jambes  » et « bras »…

    Je trouve l’idée originale pourtant et le fait que des animaux et plus particulièrement des renards soient les héros m’interpellait pas mal ! Mais bon nous sommes trop vieilles :p pour mes enfants peut-être un jour cela dit qui sait xD

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je n’arrive plus à me projeter dans ce genre d’histoire 😥 à croire que je suis devenue adulte ça y’est :p ! Après voilà c’est un livre vraiment pour les enfants, donc il plaira surtout à ce public là ! 😀

      J'aime

  2. Très belle couverture c’est bien vrai ! Pour le contenu c’est dommage… je peux comprendre ton ressenti vis-à-vis de la personnalisation des animaux. De mon côté, l’effort de projection est souvent trop intense mdr

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s