Christine

81dedT7uwvLAuteur : Stephen King

Editeur : Le livre de poche

Genre : Fantastique, horreur

Parution : 1983

Pages : 410

Devant une maison mal entretenue, sur une pelouse pelée, Arnie vient de découvrir Christine, elle même en piteux état. Et pourtant cette rencontre va bouleverser sa vie.
Arnie, c’est un adolescent fort en thème, fragile, boutonneux, timide. Et qui est Christine ? Une femme parée de toutes les séductions ? Non, Christine est une voiture américaine, une Plymouth Fury 1958 qui porte bien son âge. Mais dès qu’Arnie s’assied à son volant,dès que la radio de bord commence à distiller les succès des années soixante, la voilà subitement qui se sent revivre. Elle se transforme, embellit, rajeunit, et son emprise sur son jeune acquéreur est totale.
Christine ne supporte aucun partage. Animée d’une puissance machiavélique, elle fonce tout droit sur la seule rivale qui soit en travers de sa route, la jolie Leigh, petite amie d’Arnie.


Sans titre-1

Christine est pour le moment le roman de Stephen King que j’ai préféré ! Je n’ai pas lu énormément de livres de l’auteur, mais je n’ai jamais été véritablement conquise par le King dû à une écriture trop froide et surtout à cause de longueurs plus que conséquentes dans la plupart de ses romans.

Mais Christine m’a réconcilié avec Stephen King car je l’ai adoré ! Ce roman est assez court, va droit au but, et est terriblement émouvant ! Christine, c’est avant tout une histoire d’amitié et d’amour. C’est l’histoire de Dennis prêt à tout pour sauver son ami Arnie des forces obscures.

L’horreur est encore une fois un prétexte à l’histoire. King parle avant tout dans Christine de la forte amitié entre Dennis le beau gosse et Arnie le souffre douleur. Dennis protège Arnie depuis des années. Ce dernier est moche, boutonneux, frêle. Mais un jour, Arnie va croiser la route de Christine, épave d’une Plymouth abandonnée sur le bord de la route. Le coup de foudre va être immédiat, et Christine va se réparer seule et « rajeunir » pendant que l’âme d’Arnie va se noircir. Mais ce n’est pas tout : il se trouve que Christine est terriblement jalouse… Elle va venger Arnie de ses tortionnaires quitte à faire un véritable bain de sang.

christine-de-john-carpenter_5728613.jpg

On assiste à la descente aux enfers d’Arnie par les yeux de Dennis qui se sent impuissant face à la situation. Ici, King revisite le mythe de la maison hanté par le biais d’une voiture. Cette histoire est devenue culte par son ambiance rock’n’roll et surtout grâce à Christine, une voiture qui est vraiment un personnage à elle toute seule !


en bref

Excellente lecture avec ce King qui m’a surpris et passionné par sa profondeur et ses personnages profondément humains. Un beau coup de cœur !

coup de coeurd


4 réflexions sur “Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s