Les enfants de Peakwood

Peakwood_uneAuteur : Rod Marty

Editeur : Scrineo

Genre : Fantastique, horreur

Parution : 2015

Pages : 383

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? D’où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ? Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler… Félicitations, la mort vous offre une seconde chance…


Sans titre-1

J’ai entendu énormément de bien de ce roman fantastique dont le résumé m’intriguait beaucoup. J’ai déjà lu l’autre roman de l’auteur : La mère des eaux, que j’avais apprécié mais sans plus.

Dès les premiers chapitres j’ai été happée par l’ambiance de ce roman qui m’a rappelé par moment le style de Stephen King. L’auteur dresse des portraits de personnages abimés par la vie qui vivent leur petite vie au sein de Peakwood. Seulement, un mystère plane sur ce village et sur un certain évènement qui aurait eu lieu des années plus tôt mais que tout le monde semble avoir oublié.

J’ai tout de suite compris de quoi il retournait, je n’ai donc pas été vraiment surprise mais l’auteur sait créer une atmosphère glauque et oppressante. On sent qu’à partir d’un moment tout va s’accélérer mais on ne sait pas vraiment quand. Le roman prend vraiment son temps, il ne faut donc pas s’attendre à de l’action qui n’arrive qu’au dernier tiers du roman.

J’ai vu que beaucoup considérait ce roman comme un livre young adult. Pour ma part je ne suis pas du tout d’accord, je trouve le roman trop mature pour un public adolescent car il est assez violent et parle du viol sans prendre de pincettes. Pour moi c’est un roman pour adulte ou jeunes adultes, mais clairement pas pour des adolescents.

Comme pour la mère des eaux, on retrouve dans Peakwood le thème du chamanisme et plus particulièrement de la magie indienne. Alors c’est vrai que le thème du chamanisme est une solution de facilité pour expliquer des évènements surnaturels mais ça ne m’a pas spécialement dérangé. Pour ma part, ce n’est pas l’explication et la résolution de l’histoire qui est le plus important dans ce roman, mais vraiment l’ambiance.

Néanmoins je n’ai pas du tout eu de coup de cœur pour cette histoire car je ne me suis pas attachée aux personnages. Il m’a manqué un petit quelque chose pour que j’adhère totalement à l’histoire. Je pense que le fond de l’histoire manque de profondeur pour que je sois totalement convaincue par cette histoire de malédiction indienne.


en bref

J’ai passé un bon moment avec ce roman à l’ambiance très glauque. C’est divertissant, ça se lit bien mais néanmoins ce n’est pas le coup de cœur que j’attendais. Mais Rod Marty est un très bon écrivain et c’est un français ! Je suivrais donc avec intérêt les publications de cet auteur qui me semble prometteur.

7,5/10


Une réflexion sur “Les enfants de Peakwood

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s