Les Frères Sisters

61LDmpcUTALAuteur : Patrick deWitt

Editeur : Babel

Genre : Western

Parution : 2012

Pages : 355

Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d’égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie, dans le but de mettre fin, sur ordre du « Commodore », leur employeur, aux jours d’un chercheur d’or du nom de Hermann Kermit Warin. Tandis que Charlie galope sans états d’âme, mais non sans eau-de-vie, vers le crime, Eli ne cesse de s’interroger sur les inconvénients de la fraternité et sur la pertinence de la funeste activité à laquelle lui et Charlie s’adonnent au fil de rencontres aussi insolites que belliqueuses avec toutes sortes d’individus patibulaires et de visionnaires qui hantent l’Amérique de la Ruée vers l’or. Dans ce roman jubilatoire où l’humour noir le dispute à une subtile excentricité, Patrick deWitt rend un hommage décalé aux classiques du western tout en invitant le lecteur à en explorer les ténèbres, sous l’inoubliable houlette de deux frères moins liés par le sang et la violence que par l’indéfectible amour qu’en silence ils se portent.


Sans titre-1

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie d’Eli et Charlie Sisters même si ce ne fut pas le coup de cœur que j’attendais. Tout d’abord j’ai été surprise par l’humour noir de ce roman ! J’ai rarement lu un western avec de l’humour et pour le coup Les Frères Sisters possède une écriture et des dialogues très ironiques qui m’ont plusieurs fois fait rire. Les personnages sont en total décalage avec ce qui leur arrive et les deux frères s’échangent des joutes verbales vraiment très drôles durant tout le roman. 

Eli et Charlie sont des tueurs professionnels depuis toujours. Embauchés par l’homme le plus riche d’un patelin, ils vont devoir traquer un chercheur d’or afin de le tuer. Sur leur chemin, ils vont croiser plusieurs personnages atypiques et haut en couleur. Que ce soit une vieille femme qui leur lance un mauvais sort ou un jeune adolescent qui va leur coller aux basques, les frères Sisters ne vont pas avoir le temps de s’ennuyer. 

Le roman est narré à la 1ère personne par Eli. Ce dernier est poétique avec une âme romantique tandis que Charlie est une brute épaisse qui agi avant de réfléchir. Mais les deux frères se vouent une affection très forte et la famille passe avant tout. Leur lien est très fort et qu’importe les embûches qu’ils rencontrent tant qu’ils sont ensembles.

Néanmoins si ce roman n’est pas un coup de cœur c’est parce qu‘il m’a manqué un petit quelque chose pour que j’accroche totalement. Le roman se lit extrêmement vite grâce à des chapitres très courts. Mais j’ai trouvé certains passages assez longs. Par moment le roman perd en rythme. On a du mal à s’attacher aux deux frères qui n’éprouvent aucune empathie pour les gens qu’ils rencontrent. Même si cela colle bien avec leur étiquette de tueurs professionnels on a du coup du mal à leur souhaiter de réussir dans leur quête. 


en bref

J’ai passé un bon moment en compagnie des frères Sisters. L’ambiance western est bien présente et les personnages ont tous une personnalité qui leur est propre, rendant la lecture de ce roman très agréable. Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai quand même beaucoup aimé et il me tarde maintenant de voir l’adaptation cinématographique qui sortira en septembre!

8/10


3 réflexions sur “Les Frères Sisters

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s