Parlons Jeux vidéo #5

Hello tout le monde ! 🙂

Ce mois-ci j’ai beaucoup joué ! Il faut dire qu’il y a eu la sortie d’un remake particulièrement attendu, mais j’ai aussi continué un jeu d’horreur affreusement horrible (oui oui). Au programme vous l’aurez compris : beaucoup d’horreur mais aussi un jeu narratif tout mignon histoire de ne pas faire trop de cauchemars la nuit.


Resident Evil 2

resident-evil-2-jeu-pc

Bien sur que Resident Evil 2 Remake faisait parti de mes plus grosses attentes 2019 ! Dès sa sortie je me suis jetée dessus et je l’ai terminé en moins de deux semaines. Il faut que je précise néanmoins que je n’ai fais que la campagne de Leon qui m’a pris 7/8h de jeu. J’aurais pu enchainer direct avec celle de Claire mais la redondance des niveaux et des énigmes (la moitié du jeu est identique pour les deux personnages) m’a découragé et j’ai préféré me réserver l’histoire de Claire pour dans quelques mois.

Resident-Evil-2
Leooooon ❤

Sinon que dire que j’ai beaucoup aimé ce remake qui m’a rappelé The Evil Within (bon c’est plutôt The Evil Within qui s’inspire de RE) mais surtout RE4 que j’avais adoré malgré un gameplay rigide. Ici nous retrouvons un Leon plus jeune, moins expérimenté mais surtout avec un faciès très réaliste (et particulièrement mignon hihi!). Je sais que beaucoup de fan n’ont pas aimé le nouveau physique de Leon, moi je l’ai trouvé très réussi, de même que pour Claire. Les graphismes sont très jolis (même moteur graphique que RE7) et les niveaux vraiment très sombres et lugubres. S’il n y a pratiquement pas de musique, il y a eu néanmoins un gros travail sur les effets sonores : c’est bien simple on ne se sent jamais en sécurité avec ces grincements, ces bruits de pas et ces grognements omniprésents ! On sursaute très souvent et le gore présent partout n’aide pas à se sentir serein. Sans parler d’une créature qui fera vite son apparition pour vous coller aux basques durant TOUT le jeu et qui m’a donné quelques cauchemars la nuit. 

3401543-re2_announce_screen_12_png_jpgcopy

J’ai donc beaucoup aimé ce jeu même s’il m’a manqué un petit quelque chose… Déjà j’ai trouvé le jeu bien trop court. A la fin de la campagne de Leon j’avais comme un gout d’inachevé. Je me sentais frustrée car j’avais la sensation qu’il manquait au moins 5h de jeu. La fin arrive très vite et le boss est expédié en moins de deux. Le scénario est peu profond et les personnages manquent un peu de consistance. Après je dois préciser que je n’ai jamais fais le jeu original. Mon expérience avec RE commence avec le 4 et le 7 et remonte à deux ans. Mais après avoir joué à The Evil Within (du même créateur) que j’ai trouvé parfait niveau durée de vie, graphisme et gameplay, ce RE 2 m’a frustré. Néanmoins ce fut une bonne expérience et je ne regrette pas mon achat. Sachant qu’il me reste encore la campagne de Claire à faire, mon expérience avec RE2 n’est pas totalement achevée !


The Dark Occult

the dark occult

Ce jeu est le plus effrayant auquel j’ai joué. Il a battu Amnesia à plate couture, c’est pour vous dire ! The dark Occult est un jeu marocain dont les développeurs sont des anciens d’Ubisoft. Le pitch est simple : vous êtes un journaliste qui doit enquêter sur un massacre qui a eu lieu dans un manoir réputé pour être hanté. Si au départ notre journaliste ne croit pas au paranormal, il va vite déchanter lorsque le fantôme d’une charmante femme va le traquer. 

conjuring1thumb-1534344461966

Les graphismes de ce jeu sont splendides. C’est bluffant pour un jeu indépendant tellement les décors sont réalistes. Le manoir est superbe. S’il n’était pas aussi lugubre je voudrais presque y vivre. Les étages sont démesurément gigantesques avec des centaines de pièces. C’est un vrai labyrinthe. Certaines pièces sont presque chaleureuses tandis que d’autres sont un véritable enfer. Tous les clichés de l’horreur sont présents pour notre plus grand bonheur : pièces emmurées, chambres d’enfant avec des poupées vivantes, salles de bain glauques, prison moyennageuse, sous sol envahi par des mannequins, rituels sataniques… On est véritablement dans la maison des horreurs. Et pourtant ce jeu n’est pas spécialement gore ! Tout est sur l’ambiance et la psychologie, mais gare aux nombreux jumpscares !

ss_31aaa5f6fe1702eea1c61a7765dc414472986df4.1920x1080

On serait presque content de visiter cette demeure incroyable si ce foutu fantôme ne nous traquait pas constamment ! Il apparait aléatoirement, qu’importe la pièce où vous êtes ! Il peut apparaitre même quand vous êtes déjà occupé avec d’autres créatures toutes aussi charmantes. Il n y a aucun répit dans ce jeu. Je ne me suis pas sentie en sécurité une seule fois. Les sauvegardes très inspirées de RE se situent dans des safe room. Ce sont des petites pièces disséminées un peu partout dans le manoir protégées par des talismans et des pentagrammes. 

prepare-to-panic

Si vous êtes amateurs d’horreur, foncez ! C’est un des meilleurs jeux d’épouvante auquel j’ai joué. Mais si vous êtes facilement stressé ou paniqué lorsque vous jouez, je vous le déconseille. Vous ne dépasserez pas les deux premières heures de jeu !


A Story About my Uncle

A_Story_About_My_Uncle

Promis, je ne joue pas uniquement à des jeux d’horreur (quoique…) ! J’ai fais un petit jeu narratif qui me tentait depuis un moment : A Story About my Uncle. C’est un jeu de plateforme vue à la première personne où un père raconte à sa petite fille une histoire pour l’endormir : celle de la disparition de son oncle. Le joueur incarne le père lorsqu’il était enfant et qu’il a décide de partir à la recherche de son oncle. Le joueur va se retrouver propulsé dans un monde fantastique, armé d’un grappin et d’une combinaison qui permet de sauter très haut.

a-story-about-my-uncle-parkour-du-687972d5.jpg

L’univers de ce jeu est très joli avec un petit côté steampunk. Cela se prête très bien à l’ambiance « grand explorateur ». La sensation de voltige est très bien retranscrite et on prend plaisir à se balancer d’une plateforme à une autre. Il y a plusieurs niveaux avec des décors variés. Le jeu n’est pas très difficile, avec juste ce qu’il faut de challenge. C’est agréable à jouer.

screenshot_02

Concernant l’histoire, j’ai été très déçue : c’est bien simple il n y a rien ! On voit venir de loin la métaphore et lorsque la fin arrive on se dit : « c’est tout? ». Je m’attendais à un final poignant mais non. Oui c’est mignon mais ça ne valait pas le coup de faire un jeu là dessus. Ou alors il aurait fallu doubler la durée de vie ! Car il faudra compter 3h de jeu pour arriver à la fin. J’ai apprécié le gameplay mais ce n’est pas forcément un jeu que je conseille car c’est bien trop léger comme histoire et intrigue…


Voici donc pour les trois derniers jeux auxquels j’ai joué ces dernières semaines ! En ce moment je me refais Resident Evil 7 que j’adore ! C’est vraiment un de mes jeux préférés. Il est très différent des autres de cette licence mais je l’aime d’autant plus que je le trouve parfait ! Aussi effrayant que drôle. Et vous, à quoi jouez vous en ce moment? 

Publicités

4 réflexions sur “Parlons Jeux vidéo #5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s