Vampyria, tome 1 : La cour des ténèbres

Auteur : Victor Dixen

Editeur : Collection R

Genre : Fantastique, young adult

Parution : 2020

Pages : 491

« Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang…

EN L’AN DE GRÂCE 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique.

TROIS SIÈCLES PLUS TARD, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?


Je vous retrouve pour vous parler du dernier roman de Victor Dixen, auteur que je ne portais pas spécialement dans mon cœur suite à la lecture du premier tome de Phobos que je n’avais pas aimé. Comme j’ai reçu par mon travail le service de presse de Vampyria et que le thème m’intriguait, je me suis lancée dedans avec curiosité et appréhension. Mais au final j’ai beaucoup aimé cette lecture qui me réconcilie avec l’auteur et j’en suis ravie !

Déjà le concept est très original : le monde est figé depuis des siècles au temps de Louis XIV car ce dernier est devenu un vampyre immortel et règne sur tout le royaume de France. Nous suivons Jeanne 3 siècle plus tard (et donc à notre époque mais sans aucune évolution depuis le 18e siècle) qui voit sa famille massacrée par un vampyre et qui par un concours de circonstance arrive à infiltrer la cour du roy dans le but de tuer ce vampyre.

J’ai aimé la noirceur de ce roman et son côté sanglant ! Jeanne est une héroïne aveuglée par la haine et la vengeance. Les vampyres dans ce roman sont loin d’être romantiques et même si ils vivent dans la noblesse, ce sont de véritables bêtes sauvages et sanguinaires. J’aime beaucoup tout le mystère qu’il y a autours du personnage de Louis XIV. Victor Dixen a réussi à le rendre effrayant et mystérieux au possible.

L’écriture est addictive car j’ai lu ce roman en trois jours à peine. La fin présage une suite très intéressante et différente de l’intrigue de ce premier tome!


Si ce roman n’est pas un coup de cœur absolu, j’ai beaucoup apprécié ma lecture pour l’originalité du scénario et le mystère entretenu autours des vampyres qui donne envie d’aller toujours plus loin. Vivement la suite !

Voici un fan art réalisé par mes soins car je me suis sentie inspirée par cette histoire !


2 réflexions sur “Vampyria, tome 1 : La cour des ténèbres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s