Cartographie du désastre

images.jpgAuteur : Cyril Amourette

Editeur : L’Alchimiste

Genre : Post-apo, science-fiction

Parution : 2018

Pages : 164

Dans ce recueil de nouvelles, Cyril Amourette explore les faces cachées de notre civilisation, nos errances, nos erreurs et nos improbables réponses à ce monde au bord du gouffre. On y découvre un naufragé sur Terre, des nuits sans sommeil, des arbres victorieux, une enfant androïde kidnappée, un centre commercial émeutier, l’Ève mitochondriale, des animaux mutants, Margaret Thatcher sous LSD et le jour où Ballard est mort.
Tout du long, l’auteur nous parle de nous-même et d’une ombre qu’on ne veut pas forcément voir.
Une anticipation aux confins de Ballard et Black Mirror.


Sans titre-1

Excellente lecture que ce recueil de nouvelles qui nous plonge dans un futur proche et loin d’être réjouissant. L’auteur imagine à chaque nouvelle une catastrophe aux conséquences dramatiques pour la vie sur Terre. Chacune étant très intéressante et surprenante, j’ai beaucoup apprécié les découvrir me demandant à chaque fois qu’elle serait la prochaine. 

Il est assez difficile de vous parler du livre dans sa globalité car comme tout recueil, il y a du bon et du moins bon. Mais pour Cartographie du désastre j’ai aimé toutes les nouvelles sauf les deux dernières qui m’ont moins plu (sur 9 nouvelles). Mais si je dois en retenir deux, ce serait sans hésiter : La nuit où le sommeil s’en est allé et Nicolina

La nuit où le sommeil s’en est allé est ma préférée : du jour au lendemain, les humains ne dorment plus. L’humanité se retrouve à passer des nuits blanches chaque nuit sans en comprendre la raison. Entre épuisement et folie, l’auteur imagine comment les humains réagirait à un phénomène pareil. Pendant ma lecture je me sentais assez mal car j’imaginais sans soucis l’épuisement ressenti après avoir passé 3 jours sans dormir du tout. Mais dans cette nouvelle narrée par un témoin, ce dernier arrive à tenir une dizaine de jours sans dormir ! J’ai trouvé cette thématique vraiment originale et effrayante. Et j’ai adoré la chute qui est réaliste et triste à la fois.

Dans Nicolina, nous suivons une petite fille androïde qui se fait kidnapper par un homme alors qu’elle rentrait chez elle après l’école. J’ai vraiment adoré cette nouvelle en majeur parti grâce à la chute finale qui donne un tout autre aspect à cette histoire. On se demande vraiment où l’auteur veut en venir et au final c’est vraiment bien trouvé.

Les autres nouvelles sont toutes aussi sympathiques. On trouve une originalité à chaque récit : que ce soit des arbres qui décident de se venger des hommes, des scientifiques qui créent une nouvelle espèce animale sans pattes (cette nouvelle est vraiment très dure et choquante), une émeute au centre commercial Parly 2 qui dégénère…

L’auteur est très créatif et j’ai aimé son écriture qui est assez froide et sans concession. J’ai dévoré ce petit recueil et je n’aurais pas été contre une ou deux nouvelles de plus ! 


en bref

J’ai adoré ce court recueil de nouvelles qui se dévore et propose des histoires originales et percutantes sur un avenir qui ne s’annonce pas très coloré pour les humains. Je vous conseille ce recueil si vous aimez les récits d’anticipations ou post-apo à la Black Mirror. Une excellente lecture ! 

8/10

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s