Le faiseur de rêves

Auteur : Laini Taylor

Editeur : Gallimard (pour la version poche)

Genre : Fantasy, Young Adult

Parution : 2018

Pages : 724

C’est le rêve qui choisit le rêveur, et non l’inverse…
Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.


J’ai entendu énormément de bien sur cette duologie et j’étais donc contente lorsque Gallimard m’a gentiment envoyé le premier tome en poche ! J’avais envie de me plonger dans un univers de fantasy et je trouve le titre de ce roman très poétique en plus d’avoir un résumé tentant !

Lazlo, orphelin élevé par des moines, est fasciné depuis toujours par la légende d’une ville disparue dans le désert. Mais un jour, le destin va lui permettre d’aller trouver et visiter cette ville oubliée de tous. On va suivre en parallèle la vie d’une jeune femme à la peau bleue prisonnière d’une citadelle surélevée dans les airs.

J’ai adoré la première partie qui est lente et prend le temps de présenter l’univers et les personnages. J’ai beaucoup aimé suivre Lazlo plongé dans ses bouquins au sein d’une immense bibliothèque. Par moment je retrouvais le plaisir que j’avais à la lecture de l’assassin royal de Robin Hobb. Mais ensuite est venue la deuxième partie et mon enthousiasme est retombée légèrement.

Alors je ne dis pas que la seconde moitié du roman est mauvaise, mais j’ai trouvé que tout s’enchainait un peu trop vite à partir du moment où Lazlo entre dans la ville oubliée. Et ce qui m’a surtout gonflé : l’histoire d’amour qui arrive très rapidement. Je n’aime pas les rencontres entre deux personnages qui déclenchent un coup de foudre immédiat. Je trouve ça trop facile scénaristiquement et peu crédible. L’histoire d’amour prend trop de place et met au second plan tout le reste de l’intrigue ce qui est dommage car il y avait du potentiel.

J’ai eu du mal à accrocher mais j’ai tout de même terminé le roman assez rapidement car il se passe un évènement dans les derniers chapitres qui m’a surpris. Une des plus grosses révélations était grosse comme un camion mais d’autres évènements qui arrivent en même temps étaient bien plus surprenants. Donc forcément j’ai refermé le livre avec l’envie d’avoir la suite dans les mains.


J’ai passé un agréable moment pendant ma lecture du faiseur de rêves même si ce ne fut pas la meilleure lecture de l’année à cause des défauts évoqués plus tôt. Mais ça reste néanmoins un bon roman de fantasy light pour adolescent !

7/10


8 réflexions sur “Le faiseur de rêves

  1. Une duologie de Fantasy qui me tente beaucoup. J’espère que la romance ne me gênera pas autant que toi car c’est vraiment pas ce que je cherche quand je lis de la Fantasy YA.
    Merci pour ta présentation.

    J'aime

  2. J’ai davantage apprécié sa suite. L’histoire d’amour m’a peu passionnée (et pourtant je suis fan de romance) et j’ai trouvé le rythme trop lent. Ayant adoré l’univers, j’ai lu sa suite et bien m’en a pris car je me suis régalée. J’espère que cela sera ton cas également 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s