Du livre au film : Ça

ca-it-affiche-teaser-france-ballon-rouge

En ce moment il est difficile de passer à côté du phénomène de la nouvelle adaptation de Ça. Autant dire que les phobiques des clowns passent une mauvaise période avec les affiches disposées partout en ville et les pubs sponsorisées dévoilant la chaleureuse face de Pennywise le clown. J’ai profité de la sortie de ce remake pour lire pour la première fois le 1er tome de Ça (la chronique ICI), afin de visionner par la suite le film et de comparer. J’ai eu l’occasion de voir le téléfilm des années 90 lorsque j’étais ado et qui m’avait bien fait marrer par son côté ultra kitsch assumé.

tumblr_mcjg8ccw4m1qfh70bo1_400
Puis moi les clowns ça me fait pas peur donc bon !

J’avais donc parfaitement la trame de l’histoire dans la tête et j’étais très enthousiaste à l’idée de voir ce film dont la bande-annonce m’avait mis des étoiles dans les yeux.

Alors autant le dire tout de suite : le film est pas mal du tout, mais il est malheureusement une très mauvaise adaptation. Je ne parle pas de mauvaise adaptation concernant l’histoire (qui est plutôt bien respectée) mais en terme de montage, de chronologie et de messages. Pour moi, le film est totalement passé  à coté de l’intérêt même du roman de Stephen King !


Mais tout d’abord, parlons des points positifs :

Les acteurs. J’ai trouvé le casting de la bande du club des ratés particulièrement réussi. Chaque acteur correspond parfaitement à son personnage et l’interprète avec sincérité. Mention spéciale à l’acteur incarnant le personnage d’Eddie que j’ai trouvé absolument génial ! Le seul bémol concerne Berverly. Si l’actrice est excellente et pleine de charme, je l’ai trouvé un peu trop âgée pour son rôle. On dirait plus une fille de 16 ans qu’une fille de 12 ans.

121145.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Pennywise. Bon il faut se l’avouer, c’est quand même en grande partie pour le clown que le film trouve son intérêt. Suffit de voir la com’ qu’il y a eu dessus alors que dans le roman le clown est au final assez anecdotique. Mais Bill Skarsgård (petit frère d’ Alexander Skarsgård s’vous plait) a été parfait pour le rôle et rend Pennywise vraiment terrifiant, tout en gardant ce côté « humoristique glauque ». Sa taille démesurée et sa tête de psychopathe donne des frissons et je me suis délectée de ses apparitions à défaut d’être terrifiée.

121770.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les décors. Ils sont juste parfaitement fidèles. Ils sont tels que je me les imaginais dans le livre, les pièces ont été parfaitement reconstituées que ce soit la chambre de Bill ou la salle de bain de Berverly. De même pour la petite ville de Derry qui est bien ressemblante malgré un gros défaut majeur que je vais évoquer juste après.

052423.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx


Et donc, venons en aux points négatifs (oui déjà) :

Les années 1980. POURQUOI??? Pourquoi avoir fait se passer l’action dans les années 1980 alors que dans le roman cela se passe en 1950?? La raison est tout simple à vrai dire : marketing. Le réalisateur a très bien compris que les années 80 sont à la mode et poussent à la nostalgie même pour les personnes qui ne les ont pas connu. Et qu’on nous mette de la musique hard-rock par ci, et qu’on nous mette du retro gaming par là, des références à Spielberg… Si cela a son charme, j’ai qu’une chose à dire : STOP ! Alors oui les années 50 ne parlent à presque personne, mais en même temps c’était dans ce contexte que se déroulait l’histoire de Ça ! Et pour moi c’est une grosse erreur que de ne pas avoir respecté l’époque du livre. Pour moi, cette adaptation de Ça a surtout voulu surfer sur la mode de Stranger Thing en s’inspirant de la série (jusqu’à reprendre un des acteurs) qui elle-même s’inspire des romans de Stephen King dont Ça… en gros nous avons affaire à une adaptation d’une adaptation de l’univers de King. Vous me suivez? Le soucis est que Stranger Thing apparait limite plus fidèle à l’univers des livres de King que le film lui-même… Je n’ai pas spécialement ressenti la patte de King dans le film qui pour le coup cherche trop à se rapprocher de Stranger Thing que des romans eux mêmes.

Best-Stranger-Things-Wallpaper

Derry. Ceux qui ont lu le roman savent à quel point la petite ville de Derry est centrale dans l’histoire. C’est simple, elle apparait pratiquement comme un personnage à part entière. Cette ville corrompue par le vice et le malaise semble exercer sur ses habitants un aura de cruauté et de violence, dont les enfants sont les principales victimes. On retrouve dans Derry tous les déchets possibles et inimaginables et le film fait malheureusement complètement l’impasse dessus. On évoquera vite fait les disparitions d’enfants plus élevées que la moyenne mais ensuite le film passera à tout autre chose et Derry ne sera plus qu’un simple décors pour l’histoire.

Les FUCKING jumpscares. Alors je ne sais pas si c’est mon cinéma qui a pris la liberté de mettre le son particulièrement fort, mais purée que j’ai détesté tous ces passages où l’on oblige le spectateur à sursauter pour RIEN ! Le son était tellement fort et crissant que j’ai du me boucher les oreilles plusieurs fois tellement cela me CREVAIT les tympans. Les jumpscares ne font ni peur ni sursauter tellement ils sont télévisés. Mais dieu qu’ils sont énervants en plus de rendre TOTALEMENT SOURD! Quand est-ce que les réalisateurs nous referont des films d’horreur basés sur l’ambiance pesante et horrifique et non plus sur ce procédé RINGARD qu’est-le sursaut? Pitié, entendez mes prières…

La chronologie. Le réalisateur a choisi dans ce premier film de se focaliser uniquement sur l’enfance des protagonistes. Si je comprends parfaitement ce choix, il engendre néanmoins de gros problèmes de rythme. Par exemple la première partie du film va suivre les enfants un par un qui vont voir Ça pour la première fois. Or les scènes s’enchainent les unes après les autres sans grande cohérence tout en alourdissant le rythme du film (je me suis assez ennuyée pendant cette partie là). Si cela ne marche pas totalement en film c’est parce que dans le livre ses passages là sont issues des souvenirs des personnages qui sont adultes ! Dans le film, cela m’a donné une sensation de faux raccords et de montages ratés. On sent qu’il manque quelque chose entre deux scènes sans vraiment mettre le doigt dessus !


Au final…

Il y a beaucoup plus de points négatifs que de points positifs qui ressortent de ce visionnage malheureusement, mais force est de constater que je ne suis pas la seule à les soulever. Néanmoins, je vous conseille de voir ce film qui reste tout de même un bon divertissement. Mais je pense tout simplement que Ça est IMPOSSIBLE à adapter en film. Pour moi, le seul format qui conviendrait parfaitement serait le format série TV, car Ça est une œuvre très dense et lente qui prend le temps de poser les personnages et le décors, et en deux films de 2h cela est tout simplement irréalisable! Au final on ne peut que saluer le réalisateur d’avoir tenté de l’adapter, mais sans nous avoir donné un rendu totalement convaincant malheureusement.

Stephen King's It Trailer screen grab

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette adaptation ? 🙂

 

 


16 réflexions sur “Du livre au film : Ça

  1. Personnellement, je suis une grande fan de Stephen King et je ne m’attendais en aucun cas à une adaptation digne de son nom en allant voir ce « remake ».
    Il faut bien que la production et le marketing mettent leur grain de sel d’ou l’intérêt d’adapter le film dans les années 80, ça parle à tout le monde et c’est vendeur. Le fait d’intégrer un acteur de ST aussi, bonne stratégie !
    Bon, bon il faut avouer qu’il y a quand même des « faux raccords » , les scènes de rencontres individuelles qui s’enchaînent sans transition, le son dans les salles beaucoup trop fort (j’étais à côté des escaliers en plus –‘) mais lorsque l’on voit les navets sortir par dizaine en 2017 niveau film d’horreur, on se dit que « ça » ne s’en tire pas trop mal.
    Super article en tout cas !

    J'aime

  2. J’ai pour ma part trouvé le film très bien, même si je pense qu’il souffre effectivement de n’avoir choisi que la représentation de l’enfance en première partie. (Je suis seulement en train de débuter le 1er livre) Pour les années 80, effectivement, c’est un effet de mode dû à Stranger Things, je te rejoins. J’ai beaucoup aimé le film, qui joue plus sur de la poésie macabre que de la vraie peur, du coup, c’est décevant de ne pas avoir de vraie peur, mais de l’autre, on a une atmosphère glauque qui met mal à l’aise, tant pour les apparitions de Pennywise que pour les horreurs purement familiales et réalistes. Et de ce côté, je trouve que c’est très fidèle à Stephen King, même si peut-être moins au contexte de son livre et à l’immersion dans la ville de Derry.

    Aimé par 1 personne

    1. Après oui la filmographie est très belle pour ce film ! J’ai trouvé moi aussi les images macabres assez poétiques. Par contre je trouve que le film surutilise les jumpscares, ce qui donne un rendu très désagréable (surtout quand le son est hyper fort). Du coup j’ai eu du mal à éprouver autre chose que de l’agacement à force de sursauter à cause du son, et les scènes d’épouvante s’en trouvent gâchées :/

      Aimé par 1 personne

      1. Ah, je vois ! Je ne l’ai pas ressenti autant (ou j’ai peut-être vu les jumpscares venir) mais cette habitude de vriller un son trop fort pour chaque coup d’effroi est en effet pesant dans tous les films d’horreur maintenant.

        J'aime

  3. Je reste un peu sceptique deja parce que les remake j’aime pas forcement ca et que ce film en particulier, a l’epoque m’avait fichu la frousse et du coup j’y repense avec une certaine nostalgie, un peu comme s’ils refaisaient retour vers le futur. Pour moi ce sont des films qu’on ne devraient pas retoucher parce que oui certains effets speciaux nous font rire maintenant mais ce sont des films devenus culte ou representationels d’une generation. Bref, peut etre que je le regarderai mais je ne me precipiterai pas

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui il y a beaucoup trop de com’ que ce soit sur le film ou le livre :/ ! Je comprends que le livre soit culte, mais de là à ne parler que de ça c’est un peu excessif ! Néanmoins je dis ça, mais je l’ai bien lu et j’ai bien été le voir au ciné xD !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s