Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle

Et-c-est-comme-ca-qu-on-a-decide-de-tuer-mon-oncleAuteur : Rohan O’Grady

Editeur : Monsieur Toussaint Louverture

Collection : Monsieur Toussaint Laventure

Genre : Jeunesse

Parution : 1963 (2019 pour la récente édition)

Pages : 299

Barnaby Gaunt, orphelin turbulent et héritier d’une immense fortune, est envoyé pour les vacances d’été sur une île à la nature luxuriante et aux habitants vieillissants au large de la Colombie Britannique.
Vitres cassées, animaux effrayés, très vite, il bouleverse la routine des insulaires, avant de découvrir la véritable raison de sa venue : son oncle diabolique et doté de mystérieuses aptitudes veut l’assassiner.
Décidé à ne pas se laisser faire, Barnaby, aidé de Christie, la seule petite fille de l’île, comprend qu’il n’y a qu’un moyen d’en réchapper, éliminer l’oncle en premier.


Sans titre-1

Lorsque l’on m’a proposé de lire en avant première la future parution des éditions Monsieur Toussaint Louverture, j’ai bondi de joie ! C’est un éditeur que j’adore (notamment parce qu’ils ont réedité le roman culte Watership Down) et leurs ouvrages sont toujours magnifiques. Ce dernier ne déroge pas à la règle. La couverture au style désuet et les tranches vert pomme rendent l’ouvrage très beau dans la bibliothèque.

Concernant l’histoire, on suit Barnaby un petit garçon orphelin qui va en vacances sur une île canadienne où son oncle vit. Il fait la rencontre de Christie une autre petite fille et va se lier d’amitié avec elle. Mais Barnaby ne semble pas heureux de revoir son oncle. Et c’est normal : ce dernier compte le tuer pour récupérer son héritage. Barnaby et Christie vont donc décider de tuer l’oncle avant que ce dernier ne le tue. 

J’ai bien apprécié ma lecture en partie grâce à l’écriture de l’autrice que j’ai trouvé très belle. Les descriptions sont superbes en particulier celle sur la nourriture! Qu’est-ce que ce roman m’a donné faim ! L’autrice s’attarde à décrire les tartines de confitures ou le lait frais et ça donne l’eau à la bouche. De même la chaleur et la végétation luxuriante de l’île est très bien retranscrit, on s’y croirait presque. 

La plume est assez ironiques et nous décris les deux enfants comme de véritables petits monstres ! Je les ai trouvé vraiment insupportables et méchants. Ce sont loin d’être des petits anges. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à eux pendant une bonne partie du roman, j’avais surtout envie de leur mettre quelques claques comme certains adultes dans ce roman.

Le roman n’est d’ailleurs pas axé uniquement sur les enfants mais aussi sur le personnage du sergent Albert Coulter qui se révèle très important dans la suite de l’histoire. C’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié, honnête, sévère mais au cœur tendre. 

Le personnage de l’oncle est effrayant. Cet homme est un véritable psychopathe et s’il n’apparait pas énormément dans le roman (il n’arrive qu’à la moitié), chacune de ses apparitions étaient géniales ! Il fait vraiment froid dans le dos et sa méchanceté est redoutable. Il m’a rappelé un peu le tuteur des orphelins Baudelaire.

Si ce livre est classé jeunesse, je l’ai trouvé tout de même très mature par moment ! L’autrice aborde très légèrement (sans jamais le dire clairement) la question de la maltraitance mais aussi du viol. Un enfant aurait du mal à comprendre ces allusions mais en tant qu’adulte ça nous semble très clair !

J’ai beaucoup aimé la scène finale de combat entre l’oncle et les enfants qui est très sombre et semble sortit tout droit d’un film d’épouvante ! Et en parlant du final, j’ai adoré la toute dernière phrase du roman qui concerne le personnage de Christie. Si c’est un personnage qui m’a beaucoup énervé tout le long du roman, je l’ai trouvé à la fin du roman hyper classe et humble. Pour moi c’est le meilleur personnage du roman.


en bref

J’ai passé un bon moment avec cette lecture atypique racontant comment deux enfants complotent pour commettre un meurtre. L’ambiance est très particulière, ce roman a clairement sa propre identité. C’est un classique que je ne connaissais pas du tout et que je suis contente d’avoir découvert ! Je le conseille à ceux qui aiment les histoires un peu macabres mais humoristiques en même temps !

8/10

et c'est comme ça 2


Une réflexion sur “Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle

  1. J’ai très envie de lire ce roman ! J’ai adoré le livre « Personne ne gagne » du même éditeur, qui m’a vraiment donné envie de lire leurs autres ouvrages publiés, notamment Watership Down. Ce roman-là, même s’il est plus pour la jeunesse, me donne envie ! Surtout au vu de la description que tu fais des personnages, de l’ambiance un peu macabre, ça ne peut sans doute que me plaire !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s